laissé pour compte


laissé pour compte

laissé(e)-pour-compte ou laissé(e) pour compte
adj. et n.
d1./d Se dit d'une marchandise refusée par un client parce qu'elle ne répond pas aux stipulations fixées à la commande.
|| n. m. Le laissé-pour-compte. Des laissés-pour-compte.
d2./d (Choses ou personnes.) Dont personne ne veut, n'a voulu. On ne l'invitait pas à danser, elle était laissée pour compte.
|| Subst. Un(e) laissé(e)-pour-compte.

⇒LAISSÉ(-)POUR(-)COMPTE, (LAISSÉ POUR COMPTE, LAISSÉ-POUR-COMPTE)subst. masc.
A. — COMM. État d'une marchandise dont le destinataire a refusé de prendre livraison parce qu'elle ne remplit pas les conditions exigibles ou stipulées. Une livraison avariée ou incomplète par un voiturier donne lieu au laissé-pour-compte si la marchandise est tout à fait impropre à l'usage auquel elle était destinée (CAP. 1936).
P. méton. Marchandise non vendue, article resté en magasin. Mettre en solde des laissés-pour-compte (DUB.). Un artiste dénué de tout vestibule princier et condamné à traîner sans relâche un laissé-pour-compte (BLOY, Journal, 1892, p. 17).
B. — Chose ou personne dont personne ne veut. La laideur de ses maîtresses, leur linge douteux, leurs habitudes crapuleuses, n'étaient pas pour l'intimider. Il se contentait des « laissés pour compte », comme ça il ne risquait pas de rencontrer un rival (DABIT, Hôtel Nord, 1929, p. 57). Ubu avait été écrit tout entier par un collégien de quatorze ans, puis abandonné par son auteur (...) enfin ramassé par Jarry dans les laissés pour compte d'une classe de province (THIBAUDET, Réflex. litt., 1936, p. 165) :
1. ... il aurait dû me laisser à l'égard de ses maîtresses le droit d'être volage, car en accumulant tous ses laissés pour compte, j'avais fini par ne plus avoir une après-midi à moi.
PROUST, Temps retr., 1922, p. 1006.
2. ... quelle drôle de démocratie dans la paix des cimetières prônent les thuriféraires, candidats-imitateurs, épigones du Président des U.S.A., tous ratés et laissés-pour-compte du Brain-Trust!
CENDRARS, Bourlinguer, 1948, p. 118.
En partic., au plur. Personne ou catégorie sociale à laquelle le progrès économique ne profite pas, et délaissée ou rejetée (par indifférence ou par hostilité) par la société. Synon. exclus, marginaux, petits. Les laissés-pour-compte de la société. La plupart des laissés-pour-compte de l'expansion sont en outre des mal-logés (MATHIEU 1970).
Rem. ,,Un laisser-pour-compte, parfois à tort`` (QUILLET 1965) : Je te vois venir, vieille maquerelle, tu veux lui refiler un de tes laisser pour compte de St-Lazare (VAILLAND, Drôle de jeu, 1945, p. 42).
Prononc. : [], [-]. Étymol. et Hist. 1867 comm. un laissé en compte (LITTRÉ); 1873 id. un laissé pour compte (Lar. 19e). Composé de laissé, part. passé substantivé de laisser, de la prép. pour et du subst. compte.

laissé(e)-pour-compte ou laissé(e) pour compte [lesepuʀkɔ̃t] adj.
ÉTYM. 1873; de laisser pour compte.
1 Comm. Se dit d'une marchandise dont le destinataire refuse de prendre livraison parce qu'elle ne remplit pas les conditions stipulées à la commande. || Marchandise laissée pour compte.N. m. || Le laissé-pour-compte : ce qui a été refusé.
2 (Déb. XXe). Fig. Ce dont personne ne veut (chose ou personne).N. || Les laissés-pour-compte que l'on n'a pas emmenés (→ Hop, cit. 1), qui ont été abandonnés. || Les laissés-pour-compte de la société, du progrès.
0 La plupart des liaisons sont faites de « laissés pour compte » qui se rencontrent et trompent ensemble leurs regrets.
Paul Léautaud, Propos d'un jour, p. 26.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • laissé-pour-compte — ● laissé pour compte, laissés pour compte nom masculin Marchandise dont on refuse de prendre livraison, parce qu elle ne remplit pas les conditions stipulées. ● laissé pour compte, laissés pour compte (difficultés) nom masculin Orthographe 1.… …   Encyclopédie Universelle

  • laissé-pour-compte, laissée-pour-compte, laissés-pour-compte, laissées-pour-compte — ● laissé pour compte, laissée pour compte, laissés pour compte, laissées pour compte nom Personne rejetée par un groupe : Les laissés pour compte de la société. ● laissé pour compte, laissée pour compte, laissés pour compte, laissées pour compte… …   Encyclopédie Universelle

  • Être laissé pour compte — ● Être laissé pour compte ne pas être acheté et rester en stock ; ne pas être pris en considération …   Encyclopédie Universelle

  • pour-compte — ou pourcompte n. m. inv. COMM Acte par lequel on s engage à vendre pour le compte de l expéditeur une marchandise qu on a reçue de lui. pour compte ou pourcompte [puʀkɔ̃t] n. m. invar. ÉTYM. 1878; de pour …   Encyclopédie Universelle

  • laissés-pour-compte — ● laissé pour compte, laissés pour compte nom masculin Marchandise dont on refuse de prendre livraison, parce qu elle ne remplit pas les conditions stipulées. ● laissé pour compte, laissés pour compte (difficultés) nom masculin Orthographe 1.… …   Encyclopédie Universelle

  • laissée pour compte — laissé(e) pour compte ou laissé(e) pour compte adj. et n. d1./d Se dit d une marchandise refusée par un client parce qu elle ne répond pas aux stipulations fixées à la commande. || n. m. Le laissé pour compte. Des laissés pour compte. d2./d… …   Encyclopédie Universelle

  • laissée-pour-compte — laissé(e) pour compte ou laissé(e) pour compte adj. et n. d1./d Se dit d une marchandise refusée par un client parce qu elle ne répond pas aux stipulations fixées à la commande. || n. m. Le laissé pour compte. Des laissés pour compte. d2./d… …   Encyclopédie Universelle

  • compte — [ kɔ̃t ] n. m. • XIIe; cunte 1080; lat. computus, de computare I ♦ Détermination d une quantité. 1 ♦ Action d évaluer une quantité (⇒ compter); cette quantité. ⇒ 1. calcul, dénombrement, énumération. Faire un compte. Le compte des dépenses. Faire …   Encyclopédie Universelle

  • pour — [ pur ] prép. et n. m. inv. • por Xe; pro 842; lat. pop. por, class. pro « devant » I ♦ (Marquant l idée d échange, d équivalence, de correspondance, de réciprocité) 1 ♦ En échange de; à la place de. Acheter, acquérir, vendre qqch. pour telle… …   Encyclopédie Universelle

  • compte\ rendu — compte [ kɔ̃t ] n. m. • XIIe; cunte 1080; lat. computus, de computare I ♦ Détermination d une quantité. 1 ♦ Action d évaluer une quantité (⇒ compter); cette quantité. ⇒ 1. calcul, dénombrement, énumération. Faire un compte. Le compte des dépenses …   Encyclopédie Universelle